Archives de Tag: publicité

Sécurité routière : Quand il pleut, ça saigne…

Une campagne innovante a été lancée en avril dernier à Auckland dans les districts de Papakura et de Franklin. Avec un message clair et sanglant : par temps de pluie, levez le pied !

En Nouvelle-Zélande comme ailleurs, la vitesse au volant est l’un des principaux facteurs de mortalité routière. Un rapport publié en 2008 par le Ministère des Transports a ainsi montré que, entre 2005 et 2007, 32% des accidents mortels en Nouvelle-Zélande ont eu pour facteur une allure excessive et inadaptée aux conditions.

Ces dernières années, les campagnes de sensibilisation à la sécurité routière se sont multipliées à travers le monde. Pays du capitaine Sam, la France s’est particulièrement distinguée par sa créativité et sa sobriété, à travers des slogans percutants et des mises en scène glaciales, avec parfois le soutien de personnalités comme Karl Lagerfeld. Au Royaume-Uni comme aux Etats-Unis, les campagnes ont misé davantage sur le trash, aussi bien sur les écrans que sur les affiches. L’ONU s’est également impliquée dans le mouvement, lançant sa première Semaine mondiale de la sécurité routière en 2007, un an après la tenue du premier Festival mondial du film de sécurité routière.

Plus récemment, en avril dernier, une campagne mise en place dans deux districts d’Auckland est venue souligner l’inventivité des publicitaires en matière de prévention routière, avec un concept inédit : l’affiche météo-réactive (appelons ça comme ça)…

Mises au point et offertes par l’agence néo-zélandaise Colenso BBDO, les trois affiches représentant des visages d’enfants ont été installées dans les districts de Papakura et Franklin au début de l’automne, avant l’arrivée des premières pluies. Trois semaines durant, les posters sont ainsi restés tels quels à la vue des conducteurs. Puis les premières averses sont arrivées, donnant enfin tout son sens au slogan de la campagne : « la pluie change tout ». Au contact de l’eau, les affiches se sont mises à saigner du nez, des oreilles et des arcades sourcilières, grâce à un ingénieux dispositif inspiré du fonctionnement des fontaines, avec un petit bac récupérant le sang pour le renvoyer dans le système. Quand le déluge s’arrête, l’hémorragie en fait de même. Avant de redémarrer à l’averse suivante…

Quid des résultats ? Il faut savoir que la période de Pâques est l’une des plus meurtrières de l’année en Nouvelle-Zélande, coïncidant généralement avec le retour des grosses averses et donc des routes glissantes. Plus précisément, dans le cas de Papakura, un rapport publié en 2004 avait révélé que le taux d’accident par temps de pluie y était supérieur à la moyenne nationale, d’où le besoin d’agir à ce niveau. Cette année, grâce aux panneaux sanguinolents, aucun décès n’a été signalé dans le secteur au cours de la période de Pâques. Visiblement, le pouvoir dissuasif des affiches l’a emporté ; les conducteurs ne se sont pas laissés distraire et ont gardé l’oeil rivé sur le bitume…

Moralité : adaptez votre allure aux conditions de circulation. Sinon, ça va saigner !

Et gardez le sourire…

Publicités

Air New Zealand voyage léger, très léger…

Attention, peinture fraîche ! Habituée des coups marketing, la compagnie aérienne kiwie fait encore parler d’elle, dans quatre vidéos garanties 0% vêtements… et 100% body-painting !

Vous n’avez peut-être jamais pris Air New Zealand, mais vous en avez probablement déjà entendu parler – en tout cas, la compagnie semble tout faire pour ! Le 30 décembre dernier, avec un Boeing 474-400, elle est devenue la première compagnie aérienne au monde à voler avec du biocarburant dans ses réservoirs. Quelques mois plus tôt, elle avait frappé fort avec ses « cranial billboards », rasant le crâne de trente volontaires en Californie pour y tatouer l’inscription suivante : « Need a change? Head down to New Zealand » – Besoin de changement ? Partez en Nouvelle-Zélande !

Besoin d'(h)air ? (photo Air New Zealand)

Besoin d'(h)air ?

En février 2008, Air New Zealand organisait une compétition entre quatre des principaux maires de Nouvelle-Zélande, sur le modèle de l’émission Nouvelle Star, permettant au vainqueur d’offrir à ses concitoyens 1 000 billets d’avion à 1 dollar. Après s’être déhanché contre la barre d’une caserne de pompiers et s’être partiellement déshabillé devant les caméras de TV3 (!), c’est le maire d’Invercargill qui avait reçu le plus de votes du public et ainsi remporté Mayor Idol, devenant officiellement « le maire le plus hot du pays » ! En décembre 2007, c’est à la recherche de « Wikipedias humains » que l’entreprise partait, désireuse de renforcer son personnel de bord avec des stewarts capables de répondre aux moindres questions des voyageurs…

Et maintenant, voilà que les Kiwis volants se mettent au… body-painting ! Tout a commencé le 10 mai dernier, avec l’apparition sur les petits écrans néo-zélandais d’une campagne de publicité mettant en scène près de cent employés de la compagnie, dont huit ayant troqué leur uniforme contre la tenue d’Adam assortie de quelques coups de pinceau !

Intitulée Nothing to Hide, cette campagne vise selon la compagnie à « différencier Air New Zealand de concurrents low-cost qui facturent des taxes supplémentaires si un passager veut enregistrer un sac ou avoir une boisson. Air New Zealand n’a rien à cacher, avec des billets d’avion comprenant les franchises de bagage et des rafraîchissements. » Ne s’en tenant pas aux simples paroles, le PDG de l’entreprise lui-même s’est prêté au jeu : deux jours après avoir été élu « homme d’affaires le plus hot » de Nouvelle-Zélande, Rob Fyfe s’est laissé peinturlurer, trois heures durant, avant d’apparaître dans la vidéo en train de charger la soute de l’avion. Un making-of a été publié dans la foulée…

Il devait rester quelques pots de peinture à écouler, alors Air New Zealand a remis ça fin juin, pour une vidéo diffusée à bord de ses vols intérieurs. Et pas n’importe quelle vidéo : les instructions de sécurité ! Constatant que les voyageurs ont tendance à s’endormir ou à bouquiner au lieu de suivre la projection de ces instructions avant le décollage, la compagnie a ressorti ses pinceaux, histoire d’inviter désormais ses passagers à ouvrir grand les yeux…

Tant qu’à faire, un bêtisier a aussi été monté… Et le prochain coup marketing de la firme est déjà connu : opération Cupidon dans l’avion !

Coups de génie ou a bit too much ? Qu’en pensez-vous ?