Pour une poignée de dollars… néo-zélandais

Billet de 20 dollarsJe m’apprête à partir pour une semaine de road-trip à travers l’Île du Sud. Tant qu’il me reste quelques dollars en poche, j’en profite pour vous présenter ces pièces et billets made in NZ…

Quand on arrive dans un pays étranger, plusieurs éléments contribuent au dépaysement : la langue, l’apparence des gens, les odeurs, l’ambiance… Mais, à mes yeux, le principal facteur d’exotisme, le plus concret et le plus immédiat, est à chercher ailleurs : dans le porte-feuille. En Nouvelle-Zélande comme ailleurs, dès la sortie de l’avion, le visiteur est quasiment forcé de s’arrêter à un bureau de change (en français dans le texte) pour y convertir ses devises nationales, devenues inutiles, en devises locales, qui lui permettront d’entrer dans le jeu marchand néo-zélandais…

Adieu l’euro, bienvenue au dollar néo-zélandais ! Et avec le sourire s’il vous plaît, car pour 1 euro de perdu, 2,12 dollars de trouvés ! Inversement, 1 NZ$ = 0,47 €… On pourrait s’étonner de trouver le dollar comme devise plutôt que la livre, sachant que la Nouvelle-Zélande a longtemps été un dominion de l’Empire britannique et fait encore partie du Commonwealth. A vrai dire, la livre a longtemps régné sur les Kiwis – jusqu’au 10 juillet 1967 précisément. Préférant les décimales aux unités traditionnelles, la Nouvelle-Zélande a alors abandonné ses pounds, shillings et pence au profit des dollars et des cents… Aujourd’hui, à en croire l’ami Wikipedia, le dollar néo-zélandais serait l’une des douze devises les plus échangées au monde.

20 dollars

Queen Elisabeth II / Karearea

Les deux plus gros billets en circulation en Nouvelle-Zélande valent 100 et 50 dollars. Malgré mes nombreux efforts – y compris un retrait de 400$ tout à l’heure -, je n’ai pas encore réussi à mettre la main dessus. Je me retrouve donc à collectionner les sympathiques billets de 20$… Y figurent sur le recto la Reine Elisabeth II, en sa qualité de chef d’Etat de la Nouvelle-Zélande, devant les bâtiments du Parlement à Wellington. Sur le verso, on trouve un faucon de Nouvelle-Zélande, répondant au doux nom Maori de Karearea, avec un décor alpin inspiré des montagnes de l’Île du Sud.

Kate Sheppard / Whio

Kate Sheppard / Whio

Après le vert des billets de 20$, le bleu des billets de 10$. Le recto représente Kate Sheppard, leader du mouvement pour le droit de vote des femmes à la fin du XIXe siècle – au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, les Kiwis sont particulièrement fiers d’avoir été les premiers à accorder ce droit aux femmes, en 1893. Sur l’autre face du ten dollar note se trouve deux Whio, canards bleus vivant uniquement en Nouvelle-Zélande… Comme tous les autres billets, celui-ci est très doux au toucher, ce qui le rend plus glissant que les euros par exemple.

Sir Edmund Hillary / Hoiho

Sir Edmund Hillary / Hoiho

Plus petit que le billet de 10$ et encore plus que le billet de 20$, le billet de 5$ est de couleur orangée. Il rend hommage au plus grand warrior que la Nouvelle-Zélande ait connu, en la personne de (roulements de tambour) Sir Edmund Hillary, connu pour être le premier alpiniste à avoir atteint le sommet de l’Everest, en 1953, avec son sherpa Tensing Norgay. Il est ici représenté avec le plus haut sommet néo-zélandais, le Mount Cook, en arrière-plan. Plus terre à terre, le verso est une nouvelle fois consacré à la faune et à la flore locales, ici un Hoiho (manchot antipode présent uniquement en Nouvelle-Zélande) et l’île Campbell.

5 cents, 20 cents, 50 cents, $1, $2

10 cents, 20 cents, 50 cents, $1, $2

Enfin, les pièces. Au risque de décevoir deux de mes plus fidèles lecteurs (David D. et Bernadette C.), il n’existe plus en Nouvelle-Zélande qu’une pièce rentrant dans la catégorie « pièces jaunes ». En effet, les pièces de 1 cent et 2 cents ont disparu de la circulation en 1991, de même que les pièces de 5 cents en 2006 – ne vous attendez donc pas à ce qu’on vous rende de la monnaie pour un produit à 0,99$ payé avec une pièce de 1$ ! Les seules rescapées sont donc les pièces de 10 cents, en cuivre, avec une gravure Maori (koruru) sur le recto. Sur les 20 cents, une gravue Maori encore, représentant Pukaki, un chef de tribu. Sur les 50 cents, clin d’oeil historique au bateau Endeavour, à bord duquel James Cook a découvert l’Australie et la Nouvelle-Zélande entre 1769 et 1771. Dans la catégorie supérieure, avec une épaisseur rappellant les pounds britanniques, la pièce d’un dollar est frappée de la fougère « silver fern » et de l’oiseau national, le Kiwi of course! Enfin, la pièce de deux dollars représente un oiseau qui, encore plus fort que le Kiwi, sait voler – si, si : la Grande aigrette.

Cet article était sponsorisé par Picsou (ou pas…) et vous aura, je l’espère, permis de vous familiariser avec quelques symboles nationaux néo-zélandais. Je vous donne rendez-vous dans une semaine, de retour de mon road-trip.

→ Pour en savoir plus : Wikipedia en anglais, Wikipedia en français, deux sites pour voir ces billets et pièces de plus près : Monnaiesdumonde.net et Nzexplorer.free.fr, un site sur la période « pounds » en Nouvelle-Zélande : Banknotes.ws, et Reserve Bank of New Zealand.

4 réponses à “Pour une poignée de dollars… néo-zélandais

  1. 1 euro = 48 bahts.
    un repas = 30 bahts.
    un massage d’une heure = 250 bahts (5 euros)
    ETC. Money money money!

  2. C’est très marrant, j’étais en train de songer à faire un article sur le même sujet! Nous on a des kangourous sur les pièces d’un dollar, c’est quand même la classe =)

  3. bonjour
    je viens de voir votre blog trés interressant, mon fils quentin se passionne pour les plaques d’immatriculations internationale il a creé son blog :quentinplq.blog4ever.com
    il recherche en photographie la plaque de nouvelle zélande, merci pour lui.
    nous avons vécu 3 ans a koumac en calédonie magnifique caillou, bon séjour ,cordialement

  4. @ Thai girl: Kop khun kha pour ce premier message ! Mais dis moi, ils sont jolis au moins ces billets ? ;)

    @ Moonshu: En oubliant notre modestie, nous dirions que les grands esprits se rencontrent… :p Plus sérieusement, si tu as toujours l’intention de faire une version aussie, n’hésite pas à venir poster le lien ici ensuite ; la comparaison pourrait être intéressante ! Merci pour ton passage en tout cas !

    @ Sutter: Merci pour votre message. J’ai essayé de vous répondre par mail mais l’adresse que vous avez laissé semble incorrecte. J’ai donc laissé un commentaire directement sur le blog de Quentin. J’espère pouvoir lui être utile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s