Top of the Kiwi Pops: Bic Runga

Bic Runga (Creative Commons license: Richard Thomas)

Le meilleur pour la fin ! Après avoir braqué les projecteurs sur Ladyhawke et The Veils, je couronne aujourd’hui Bic Runga, mon coup de coeur musical « made in NZ »… Don’t miss it!

Depuis le début du mois, je vous bassine avec mes musiciens kiwis. Souvenez-vous, ça a commencé en mode électro avec la jeune Ladyhawke, puis ça a continué tout en mélancolie avec The Veils… Certains ont écouté, d’autres pas : vous avez tous des emplois du temps chargés et vous n’avez peut-être pas pris le temps de laisser ces airs néo-zélandais chatouiller vos oreilles. Allez, ce n’est pas grave, vous trouverez bien quelques minutes pour vous rattraper… Ce qui serait grave, en revanche, c’est de passer à côté du vainqueur de mon Top 3, que je vous présente aujourd’hui : Bic Runga. Donc, sans plus attendre, clique ici (j’y tiens tellement que j’en viens à te tutoyer !) pour découvrir Birds, le troisième opus de la plus grande chanteuse néo-zélandaise de tous les temps

Bic Runga (prononcez Bec Runga), c’est sans doute LA star de la chanson en Nouvelle-Zélande. Née en 1976 d’une mère malaisienne et d’un père maori, Briolette Kah Bic Runga a sorti son premier album solo en 1997, sous le titre Drive. Le succès est immédiat, Drive entrant directement à la première place des charts NZ ! Elle passe la seconde en 2002 avec Beautiful Collision, qui la propulse à nouveau en haut de l’affiche ! Jamais deux sans trois, la jeune chanteuse retrouve cette position de numéro 1 en 2005, pour la sortie de… Birds (c’est bien, y en a qui suivent :p). En 2006, elle profite de sa tournée mondiale pour ajouter Elton John et Jimmy Page (de Led Zeppelin) à sa liste de fans, ainsi que la Reine d’Angleterre qui lui attribue le « New Zealand Order of Merit ». Enfin, après avoir vécu quelques années aux États-Unis, puis à Paris et à Londres, Bic Runga retourne vivre dans sa ville natale : Christchurch

Auréolé de quatre Victoires de la musique en 2006 en Nouvelle-Zélande (dont Meilleur Album et Meilleure Artiste féminine), l’album Birds est considéré comme le chef-d’œuvre de Bic Runga. On y découvre un style assez jazzy, très pur, avec une instru soignée et souvent réduite à l’essentiel ; une rythmique particulière, relativement saccadée et surtout très leeeeeeente, zeeen, à l’image de la Nouvelle-Zélande, ce pays où il paraît qu’on prend le temps de vivre ; et une voix, mon Dieu, UNE VOIX exceptionnelle, fascinante, envoûtante, pénétrante, douce, cristalline… ahhh… :)

Bic Runga nous régale d’une musique ô combien relaxante, qui démarre par un chuchotement et s’étire au ralenti, comme sur le somptueux Birds, morceau d’ailleurs lancé par ces mots : « Take your time »… Il y a des guitares, du piano, des violons, parfois des cuivres, de la harpe, de l’harmonica… On aime la justesse des choeurs, les petites touches de sirtaki sur Birds, de blues sur No Crying No More et Ruby Nights, et même de chanson française sur Blue Blue Heart. Et surtout on adore cette voix aérienne, suspendue à un fil et mise en beauté sur des morceaux quasi a capela comme Say After Me et Captured

Allez, prenez un peu de temps pour savourer ce bijou… Et n’hésitez pas, venez laisser votre réaction à la suite de cet article, en commentaire !

That’s alright
That’s alright just
Take your time to find
What it is you’re looking for

Pour les amateurs de lives, voici le morceau Say After Me, chanté à Londres…

Voilà, c’est fini pour ce Top of the Kiwi Pops ; j’espère qu’il vous a permis de faire d’intéressantes découvertes musicales ! Évidemment, la scène néo-zélandaise ne se limite pas à ces trois artistes, et le meilleur reste peut-être encore à découvrir ! Donc n’hésitez pas non plus à aller tendre l’oreille du côté de…

Cut Off Your Hands (Pop)

Evermore (Indie Rock)

Hollie Smith (Soul et Celtique)

Liam Finn (Pop expérimentale)

The Black Seeds (Reggae)

… et tant d’autres, à découvrir petit à petit sur Le Pari Kiwi !

3 réponses à “Top of the Kiwi Pops: Bic Runga

  1. Elle a TOUJOURS été géniale.

  2. Bienvenue Althend et merci pour ce commentaire, bref mais intense ! ;)
    Artiste géniale en effet, mais qui ne perce pas en France (bien qu’elle ait vécu à Paris, ses albums vendus chez nous sont des imports)… Je pense que ça pourrait marcher pourtant ! Peut-être que la mode « Coupe du monde de rugby en NZ » en 2011 lui permettra d’être mise en avant !

  3. Elle percera si elle veut ( il suffit de faire un clip ‘bling bling’ avec des femmes nues.. Mais à ce prix veut-on qu’elle perce? :D )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s