Des usages et de l’étiquette en Nouvelle-Zélande

Culture Smart

Comme si les fiches de lecture de Sciences Po ne me suffisaient pas, voilà que j’en écris aussi sur mon blog. C’est grave, docteur ?

C’est mon petit frère qui m’a offert ce livre, à Noël. A ce moment-là, j’en étais encore à remplir mon dossier de candidature pour cette fameuse année à l’étranger, c’est dire si la Nouvelle-Zélande était encore loin d’être une réalité pour moi ! Ce n’est qu’une fois passés la (très) stressante période des affectations et le soulagement des résultats  que j’ai enfin pu ouvrir, sans crainte, ce petit guide, consacré « aux usages et à l’étiquette » en Nouvelle-Zélande

Je vous l’avoue, en lisant ce sous-titre « customs & etiquette« , j’ai d’abord cru tomber sur l’adaptation néo-zélandaise du guide de savoir-vivre de Nadine de Rotschild (mon Dieu!). Mais heureusement, ce Culture Smart! New Zealand ne s’intéresse ni à la taille des verres ni à l’espacement entre le porte-couteau et la petite fourchette, délaissant tout ceci au profit de considérations plus générales et (relativement) stimulantes… Sont ainsi passés en revue les thèmes de la population, de son territoire, de ses valeurs, de son humour, de ses traditions, de sa vie quotidienne, de son économie, de ses loisirs, etc., bref de quoi nous offrir, en moins de 200 pages, un rapide aperçu de la Nouvelle-Zélande d’aujourd’hui.

Inévitablement dans ce genre d’exercice, l’auteur tombe parfois dans les travers de la caricature et de la généralisation excessive, donnant au lecteur la désagréable impression d’être matraqué à coup de clichés dont il pourrait être difficile de se défaire… Mais à partir du moment où l’on lit ce genre d’ouvrages pour le plaisir et sans y accorder trop d’importance, on s’épargne ces désagréments et on arrive à en retenir quelques détails amusants ou marquants… En voici, pour toi public, un petit florilège traduit par mes soins (pour le meilleur et pour le pire)…

  • « La Nouvelle-Zélande se vante d’avoir été le premier pays à accorder le droit de vote aux femmes, en 1893. »
  • « Le climat modéré de la Nouvelle-Zélande, son environnement propre et vert, ses services publics fiables et sa sécurité en font un pays facile à visiter et explorer. » Adieu mon égo d’aventurier…
  • « Le chef de l’État est la Reine Elisabeth II, représentée en Nouvelle-Zélande par un Gouverneur Général. »
  • « Le pays est en fait un archipel de plus de 700 îles. A 850 km à l’est se trouvent les îles Chatham, qui sont les premières à voir le soleil se lever et à fêter le Nouvel An. » Peut-être une idée pour mon prochain réveillon… :)
  • « Du fait d’importants trous dans la couche d’ozone, Auckland a le taux de mélanomes le plus élevé au monde. Les bulletins météo comportent toujours des références à l’indice UV. Les élèves sont même obligés d’apporter des chapeaux pour avoir le droit de jouer dehors. Pas de chapeau, pas de récré ! » Une pensée donc Creative Commons License - Swisscanpour mes amis en partance pour Auckland, n’oubliez pas votre chapeau !
  • « Il y a douze moutons par habitant en Nouvelle-Zélande, contre vingt auparavant. »
  • « Une étude de 2001 a montré que le fish&chips reste le mode de restauration rapide le plus populaire, malgré l’arrivée de KFC, Pizza Hut, McDonald’s et même du hamburger. »
  • « Le terme maori vient de Ma-Uri, qui veut dire « enfants du Paradis » et le terme tapu, qui veut dire « sacré » ou « divin », a donné naissance au « tabou ». »
  • « L’équipe de basket-ball de Nouvelle-Zélande s’appelle les Tall Blacks. »
  • « La Nouvelle-Zélande a le taux de chômage le plus faible de l’OCDE, se situant autour de 3,5% en décembre 2005. »
  • Plus facile à composer que notre 112 : « Le numéro d’urgence pour tous les services est le 111. Vous serez redirigé vers la Police, les Pompiers ou le SAMU. »
  • « Un homme blanc est appelé Pakeha en maori ».
  • Et pour finir, les Kiwis aussi ont leur Mika ! « Le chanteur-danseur Mika, avec sa compagnie de danse Torotoro, s’est produit à quatre éditions successives du Festival d’Edimbourg. » Et ça vaut le détour :

Encore une fois, j’attends vos réactions !!!

avatar

Le Pari Kiwi vous a présenté : Culture Smart! New Zealand, de Sue Butler, chez Kuperard (London, 2006), 168 pages. £6.95, dans toutes les bonnes librairies ! :)

8 réponses à “Des usages et de l’étiquette en Nouvelle-Zélande

  1. Après visionnage du clip … je suis en droit de penser que la Nouvelle Zélande doit disposer d’une surface de plantation de marie-jeanne assez conséquente !! Après tout, ce sont tout de même des « indigènes » (quote le quimpérois lambda).

  2. Ahah, ce serait bien un scoop ça ! « Un jeune blogueur français met en lumière un narcotrafic insoupçonné », la classe :)

  3. Michel Denisot

    Merci Ali Badou. On enchaîne avec Jean-Michel Apathie…

  4. “Il y a douze moutons par habitant en Nouvelle-Zélande, contre vingt auparavant.”

    J’ai décidé que ce serait la seule chose que j’aurai apprise aujourd’hui. Merci Yann, vraiment. :D

  5. Merci pour ton commentaire Antoine.
    Promis, dès que je sais comment s’appellent mes douze moutons, je te fais signe ! Douze prénoms, ce sera toujours plus facile à retenir que vingt… :)

  6. Parce que les étudiants en échange ont aussi droit à des moutons?

  7. Évidemment ! Tout comme les touristes arrivant à Tahiti sont accueillis avec des colliers de fleurs, les nouveaux résidents en Nouvelle-Zélande se voient remettre dès leur arrivée un petit troupeau de moutons… C’est important de se sentir tout de suite intégré, vois-tu ? :)

  8. Simon Elliot

    Oui, je suis completement d’accord et ne t’inquietes pas Yann – les tiens sont deja commandes :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s